Comment diversifier son portefeuille de placements ?

L'un des moyens les plus sûrs et les plus efficaces d’atteindre la liberté financière est d’avoir un portefeuille de placements bien diversifié. Cependant, la diversification n’est pas un principe simple à maîtriser. Elle requiert une compréhension approfondie des différents types de placements disponibles, ainsi que la capacité à les répartir efficacement en fonction de votre appétit pour le risque, de votre horizon temporel et de vos objectifs financiers. Dans cet article, nous allons explorer les bases de la diversification des placements, notamment les atouts de cette stratégie, comment diversifier votre portefeuille et des exemples concrets de ce à quoi peut ressembler un portefeuille bien équilibré.

Pourquoi diversifier ses placements ?

La diversification est un principe fondamental en matière de gestion de portefeuille. Elle permet de minimiser le risque global tout en maximisant les rendements potentiels. Ceci est possible grâce à l'allocation d’actifs entre des classes d'investissement qui ne sont pas corrélées. Autrement dit, lorsque le prix de certains investissements diminue, d’autres peuvent augmenter, compensant ainsi les pertes potentielles.

Un portefeuille bien diversifié vous protège des chocs économiques majeurs et des cycles de marché. Contrairement à un portefeuille lourdement concentré, qui dépend fortement de la performance d'un seul type de placement, un portefeuille diversifié est plus robuste face à l'incertitude. Il offre une stabilité à long terme qui peut être essentielle pour réaliser vos objectifs financiers et pour gagner la tranquillité d'esprit.

Comment diversifier son portefeuille ?

La diversification d’un portefeuille de placements peut sembler complexe, mais elle se résume en quelques étapes clés :

Connaitre vos objectifs et votre tolérance au risque

Avant même de choisir les actifs à inclure dans votre portefeuille, il est important d’évaluer vos objectifs financiers et la mesure dans laquelle vous êtes prêt à prendre des risques pour les atteindre. Plus vous avez d’années devant vous avant la retraite, plus vous pouvez vous permettre de prendre des risques élevés.

Choisir parmi les grandes classes d'actifs

Il existe plusieurs catégories d'actifs parmi lesquelles vous pouvez choisir pour constituer votre portefeuille. En voici quelques exemples :

Actions : investir dans des actions signifie détenir une part de propriété dans une entreprise. C’est l’une des classes d’actifs les plus performantes à long terme.

Obligations : plus sûres que les actions, les obligations sont des prêts à des gouvernements ou à des entreprises et offrent des coupons réguliers et un paiement à maturité.

Immobilier : investir dans l'immobilier peut se faire directement via l'achat de biens immobiliers ou indirectement à travers des investissements côtés en bourse.

Marchés monétaires : ces fonds investissent dans des actifs à court terme très liquides et sont généralement considérés comme peu risqués.

Lancer une allocation d'actifs

Une fois que vous avez sélectionné les classes d'actifs qui correspondent à votre profil investisseur, il est temps de répartir votre capital entre elles. Une règle courante est la règle des 100 moins l'âge. Selon cette règle, vous devriez allouer une part de plus en plus importante de vos actifs à des placements sûrs à mesure que vous avancez en âge.

Sélectionner des actifs indépendants

Au sein de chaque classe d'actifs, il est important de choisir des placements qui ne sont pas trop corrélés. Par exemple, plutôt que d’investir dans plusieurs entreprises du même secteur, vous pourriez diversifier vos investissements en choisissant des secteurs différents ou même des entreprises de différents pays.

Exemples de portefeuilles diversifiés

Un portefeuille diversifié peut prendre de nombreuses formes, car il doit être adapté à votre situation personnelle. Voici toutefois quelques exemples pour illustrer comment la diversification peut fonctionner :

Le novice

Pour ceux qui débutent dans le monde des placements, un portefeuille simple pourrait comprendre 60% d'actions à travers un fonds indiciel, 30% d'obligations et 10% d'or ou d'autres métaux précieux pour la stabilité. Un tel portefeuille peut offrir une croissance modérée avec un risque relativement faible.

Le conservateur

Pour une approche plus prudente, un portefeuille conservateur pourrait comporter 60% d'obligations, 30% d'actions de grandes entreprises solidement établies et 10% d'immobilier. Ce type de portefeuille offre une appréciation modeste du capital avec une protection accrue contre les baisses du marché.

L’investisseur équilibré

Pour une approche équilibrée, un portefeuille pourrait être constitué d’environ 50% d'actions équitablement réparties entre différents secteurs, 40% d'obligations et 10 % d'immobilier. Avec un peu plus d’exposition aux actions, ce portefeuille peut offrir des rendements plus élevés tout en demeurant relativement sûr.

L’investisseur agressif

Pour ceux ayant un horizon d'investissement plus long et étant à l'aise avec un niveau de risque plus élevé, un portefeuille agressif pourrait comporter environ 80% d'actions à haute croissance, 15% d'obligations et 5% de liquidités. Bien qu’il offre des rendements parmi les plus élevés, un tel portefeuille est plus exposé aux fluctuations du marché.

Finalement, peu importe le portefeuille que vous choisissez, la diversification est une démarche continue qui doit être ajustée au fil du temps en fonction des changements dans votre vie et dans l'économie. Il est donc essentiel de revoir régulièrement son portefeuille et d'adapter la répartition des actifs en conséquence.

Investir comporte des risques. Vous pouvez perdre plus que votre capital investi. Les informations ci-dessus sont à titre éducatif, ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations. Avant de prendre toute décision d'investissement, consultez un professionnel pour évaluer vos besoins spécifiques.

Copyright 2023. Tous Droits Réservés